Quel entretien effectuer sur sa fosse septique ?

Publié par La rédaction le 27 novembre 2023, modifié le 22 novembre 2023
Quel entretien effectuer sur sa fosse septique ?

Il est plutôt facile d’entretenir ses toilettes au quotidien. Mais ça ne suffit pas ! Si vous avez une fosse septique (la solution pour permettre l’assainissement des eaux usées aux habitations non reliées au tout-à-l’égout), il vous faudra également la tenir en état, avec des vérifications, des bonnes pratiques et une vidange de temps à autre. On vous explique tout !

Pourquoi l’entretien de la fosse septique est-il important ?

Que ce soit pour prolonger sa durée de vie ou pour éviter les problèmes d’obstruction, ou encore de mauvaises odeurs, il est nécessaire de surveiller et de s’occuper de sa fosse septique fréquemment. En cas de manque d’entretien, les tuyaux pourraient se boucher ; dans ce cas la fosse sature et ses bactéries ne pourront plus agir sur les déchets. De plus, les boues présentes risquent de remonter dans les canalisations. En fonction du nombre de personnes vivant au domicile, des habitudes de vie et de la taille de la fosse, une vidange est conseillée tous les 3 à 5 ans. Si vous percevez de fortes odeurs dans votre maison, par les canalisations (douche, lavabos…), c’est un signal d’alerte ! Mais n’attendez pas celui-ci pour agir.

Les éléments d’une fosse septique à entretenir

Quand vous le pouvez, vérifiez visuellement l’état de votre fosse. Pour vous assurer que le système d’épuration n’est pas saturé, jetez un œil sur le filtre et le bac dégraisseur

Vérifiez l’ensemble du dispositif (en surveillant particulièrement les signes d’obstruction) chaque année, nettoyez le dégrilleur en le rinçant à l’eau, et vidangez le bac à graisse tous les six mois. Contrôlez le niveau des boues : elles ne doivent pas trop s’accumuler à l’intérieur de la fosse. Pour prévenir les obstructions, entretenez bien les canalisations avec des produits dédiés et maintenez leur étanchéité (indispensable pour éviter les fuites). Jour après jour, assurez-vous que les eaux usées sont bien évacuées (lorsque vous tirez la chasse par exemple). Enfin, en prévention, vous pouvez aussi :

  • ne rien jeter d’autre que du papier toilette (lingettes, coton-tiges…) dans la cuvette pour ne pas boucher la fosse. Pareil concernant les produits toxiques (peinture, médicaments…) : déversés dans les canalisations, ils perturbent l’équilibre des bactéries présentes dans la fosse.
  • éviter d’utiliser trop d’eau en même temps (par exemple, ne pas faire tourner plusieurs machines à laver) : la fosse peut être submergée.
  • utiliser des produits écologiques : les produits d’entretien “naturels” ne susciteront aucune agression pour votre fosse. L’équilibre des bactéries présentes à l’intérieur sera donc préservé.

Pourquoi faire appel à un professionnel ?

Une intervention sur la fosse septique n’est pas un geste anodin. Ainsi, veillez à assurer un périmètre de sécurité dès que vous la manipulez : les enfants et animaux ne doivent absolument pas être dans les parages. Ne descendez pas dans votre cuve : l’opération est trop périlleuse. Et avant de vous pencher au-dessus pour une vérification visuelle, aérez pendant un moment pour ne pas recevoir de vapeurs toxiques. Lorsque les boues de la fosse atteignent la moitié de la cuve, une vidange doit être faite par un professionnel. Veillez à ce qu’il soit agréé par le Service Public d’Assainissement Non Collectif (SPANC). Une fois la vidange faite, vous devez réactiver les bactéries pour relancer le système. Le professionnel pourra vous guider.

Partager cet article