Et s’il y avait moins hygiénique que la cuvette des WC ?

Publié par La rédaction le 18 décembre 2023, modifié le 15 décembre 2023
Et s’il y avait moins hygiénique que la cuvette des WC ?

Vous pensiez que la cuvette des toilettes était l’endroit le plus sale qui puisse exister ? Et pourtant… Dans les transports en commun, sur nos téléphones… les microbes et bactéries sont partout, au quotidien ! 

10 objets du quotidien tout aussi hygiéniques (ou pas) que vos WC

  • La taie d’oreiller : élue premier nid à bactéries de la maison ! Entre les cellules mortes de notre peau (50 millions par jour…), la transpiration, les cheveux, les crèmes… trois millions de bactéries y vivraient tranquillement après une semaine d’utilisation – selon un rapport du fabricant de matelas Amerisleep – soit pas moins de 17 000 fois plus que la lunette des toilettes ! Dans l’idéal, il faudrait la laver tous les deux jours.
  • Le téléphone portable : il nous accompagne partout, à longueur de journée. On le pose sur toutes les surfaces, on y met nos doigts (pas toujours propres…). Bref, il en voit de toutes les couleurs. Et il contiendrait donc bien plus de microbes qu’un siège de toilettes…(1)
  • Le clavier d’ordinateur et la souris : on les manipule chaque jour et ils accumulent poussière, saleté ambiante et germes (par nos mains qui tapent et qui cliquent). Il faut penser à les nettoyer régulièrement, ne serait-ce qu’avec une petite lingette désinfectante.
  • La barre de métro : ha, la célèbre, qu’on touche du bout des doigts… Ce n’est pas (qu’) une légende ; rarement désinfectée, elle accueille chaque jour des milliers de mains, et donc autant de microbes ! Pensez à utiliser une solution hydroalcoolique après avoir été en contact avec elle, surtout l’hiver où les maladies circulent.
  • Les poignées de porte : dans la même veine que la barre de métro, elles sont touchées à longueur de journée par de nombreuses personnes et sont souvent un foyer de germes. Parfois bien plus qu’une cuvette de WC ! Pensez à désinfecter de temps à autre celles de votre habitation, surtout aux toilettes.
  • Le sac à main : on le pose souvent à terre, il traîne chaque jour dans les transports en commun, dans notre voiture, on le jette à terre en rentrant… Autant vous dire qu’il n’est pas tout propre ! Et qu’il ne transporte pas que nos clés et notre porte-monnaie (quelques petits microbes bien cachés).
  • Les mains : même si on n’en a pas l‘impression, sur nos doigts s’accumulent bactéries et microbes.
  • L’éponge : utilisée pour nettoyer toutes les surfaces, elle peut accumuler les bactéries et comme elle est souvent mouillée, elle est un environnement idéal pour les bactéries et leur prolifération.
  • Les bouteilles d’eau : une fois ouvertes, elles sont des nids à bactéries et même si ça nous semble plus “écologique”, il ne faut pas les réutiliser !
  • Les gourdes : même constat que pour les bouteilles en plastique. Il faut bien les rincer et les désinfecter le plus souvent possible car, avec l’humidité, les germes et bactéries prolifèrent plus vite.

Vous voilà stressés ? La bonne nouvelle est que nos défenses immunitaires sont capables de lutter contre les agents pathogènes présents dans notre quotidien. Nous sommes tous capables (sauf en cas de maladies à risques) de cohabiter avec ces milliers de bactéries présentes partout ! Il suffit juste d’appliquer quelques règles d’hygiène, parmi lesquelles : se laver les mains dès qu’on le peut.

(1) Une étude du département “d’Agriculture, Life & Environmental Sciences” de l’université d’Arizona

Partager cet article